Misola Burkina

Berceau historique du projet Misola, le Burkina Faso compte actuellement une vingtaine d’unités réparties sur l’ensemble du territoire.

Depuis plusieurs années, les unités de production fonctionnent sous l’autorité d’une fédération, : l’ABUM.

Présidée par Jean-Marie Sawadogo, ce groupement d’UPA s’est doté de statuts propres pour développer le projet Misola dans ce pays.

Les deux associations collaborent depuis de nombreuses années et sont liées par une convention qui doit être renouvelée. Ainsi, l’ABUM et Misola  entendent conjuguer leurs efforts pour l’amélioration de la situation nutritionnelle des enfants et dans la lutte contre la malnutrition infantile au Burkina Faso.