Opération parrainage

Depuis décembre 1998,  un groupe de parrains soutient l’association Misola à la pouponnière de Bamako au Mali.  En 1998, lors d’une première visite à la Pouponnière de Bamako qui accueille des enfants abandonnés ou orphelins, Madame Ouattara, la Directrice, nous fait part du déficit alimentaire encouru par ses petits protégés, la dotation financière attribuée par l’État ne permettant pas de couvrir l’ensemble des besoins de cet établissement public.

Depuis cette date, un groupe de parrains s’est constitué et, grâce à leur soutien financier régulier, a permis l’achat mensuel de 300, 500 puis 700 sachets de farine alimentaire. Cette farine est achetée aux groupements féminins locaux ce qui permet de générer des revenus pour ces femmes et leur famille.

Une à deux bouillies sont donc disponibles chaque jour et pour chaque enfant pris en charge par la Pouponnière ou appartenant à une famille totalement indigente du secteur 5 de Bamako : l’ensemble représentant la mise à disposition de près de 200 bouillies par jour.

Nos rencontres avec Abdoulaye Sangho, coordinateur Misola au Mali et les responsables de la Pouponnière et du secteur social 5 nous ont permis de vérifier que notre aide fonctionnait réellement bien et que Misola était inscrit dans les habitudes alimentairesde ces enfants et de ces institutions. Le suivi de ces parrainages est assuré au Mali par les responsables de la coordination malienne. Aussi, notre but est, d’une part, d’aider dans la durée et, si possible, d’étendre notre action auprès des familles indigentes proches de la Pouponnière.

Tout nouveau parrainage sous forme de don ou d’engagement mensuel est le bienvenu sachant que l’intégralité  de votre don est destiné à l’achat de farine. Avec des dons plus nombreux, nous pourrons envisager d’autres actions de ce type dans d’autres institutions africaines.

Si vous êtes intéressé(e) par ce programme, vous pouvez prendre contact avec Mme Claudine Sockeel (03.21.33.99.49)  qui vous fournira les compléments d’informations nécessaires ou adresser vos dons à l’adresse suivante :


Vous pouvez également décider de faire un virement régulier. Ce mode de don est particulièrement intéressant. Un don régulier vous permet de mieux répartir votre soutien sur l’année. C’est aussi une garantie pour Misola de garantir pour un maximum d’enfant la mise à disposition de la bouillie sur une longue période. Le virement reste une solution souple : à tout instant, vous pouvez réduire, augmenter ou interrompre votre virement. Pour Misola, l’aide est planifiée dans la durée. Pour plus d’information sur les virements, n’hésitez pas à prendre contact à l’adresse plus haut ou en appelant le 03.21.33.99.49.

Quel que soit le montant du don que vous avez effectué,  l’Association Misola  vous fera parvenir un reçu fiscal  par courrier et des nouvelles régulières de notre aide auprès de la Pouponnière de Bamako.

Les déclinaisons de Misola®

cropped-seth-doyle-78210-unsplash.jpg

Le biscuit Misola

En partenariat avec Ingénieurs Sans Frontières et ENSAIA Nancy

Afin de diversifier les activités des unités de productions et de profiter à un plus grand nombre d’enfants, MISOLA travaille actuellement à la mise au point d’un biscuit fabriqué à partir de sa farine. En effet ce biscuit, moins infantilisant que la bouillie, s’adressera essentiellement aux enfants de plus de cinq ans et interviendra en complément de l’alimentation familiale.

Le biscuit sera de plus une source de revenus supplémentaire pour les unités de production et participera ainsi à leur prise d’indépendance financière.

Ce biscuit se présentera sous forme de galette de 4-5 centimètres de diamètre et d’environ un demi centimètre d’épaisseur. L’ajout de compléments minéraux et vitaminés, déjà présents dans la farine MISOLA, en fera un bon complément alimentaire, riche et équilibré.

De plus, grâce à sa cuisson à plus de 160°C le biscuit sera sain et pourra se conserverplusieurs mois.

Ce biscuit aura vocation à être vendu soit directement aux mamans, soit à des organismes humanitaires qui pourront à leur tour les distribuer aux populations en besoin. MISOLA espère également pouvoir établir des partenariats avec les écoles afin que le biscuit puisse y être distribué régulièrement.

À l’heure actuelle, la fabrication du biscuit n’est testée qu’au Mali et sa production régulière devrait démarrer en 2012 dans deux unités pilotes (Kati et Bandiagara) afin de terminer les tests sur place et d’avoir les autorisations administratives et sanitaires pour le commercialiser. La production devrait s’étendre par la suite à plusieurs unités de production ainsi qu’aux autres pays dans lesquels MISOLA est implanté.

MISOLA travaille étroitement avec l’association étudiante Ingénieurs Sans Frontières Nancy qui intervient ainsi en tant que partenaire technique et apporte un regard extérieur sur ce projet. ISF a notamment réalisé les plans du four de cuisson des biscuits et piloté les premiers essais de fabrication du biscuit sur place.

 

 

Charte de Misola

ban-yido-536186-unsplashPour produire ou commercialiser de la farine sous le nom Misola®, les Unités de Production Artisanales (UPA) doivent adhérer à la charte établie par l’association Misola®quel que soit le pays où elles désirent s’implanter à l’exception du Burkina Faso où une convention reconnaît à l’association ABUM le droit de délivrer cet agrément sur son territoire exclusivement.

La charte a donc pour objectif de définir les conditions dans lesquelles les associations reconnues dans leur pays d’origine pourront fabriquer et vendre une farine infantile avec le label MISOLA®.

La formule et les méthodes de fabrication sont définies par l’association MISOLA ®selon un cahier des charges joint à la demande, Ce dernier pourra être modifié par l’association MISOLA® suivant l’évolution des technologies alimentaires.

Les associations qui fabriquent la farine MISOLA® ont pour vocation la lutte contre la malnutrition infantile par la mise à disposition de farine infantile MISOLA®dans leur zone d’influence.

emma-svalstad-541661-unsplash.jpg

Les associations s’engagent :

  • à fabriquer une farine en respectant le cahier des charges arrêté par l’association MISOLA®. Selon les régions, le choix des ingrédients et leurs proportions seront définis en accord avec l’association MISOLA®,
  • à fabriquer de la farine à partir des denrées agricoles cultivées localement,
  • à mettre en place des ateliers artisanaux autonomes, fonctionnant selon le principe du recouvrement des coûts de production. Ces ateliers, répartis sur le territoire, travailleront en réseau au sein de l’association nationale et/ou en lien avec le représentant local de l’association Misola. La concurrence entre ateliers doit être exclue,
  • à travailler en lien avec les structures de santé et sociales locales, les ONG travaillant dans le domaine de la nutrition et les organismes internationaux,
  • à accepter des analyses de qualité chimique et bactériologique effectuées par des laboratoires retenus par l’association MISOLA®,
  • à s’inscrire dans les programme de santé du pays concerné,
  • à participer aux programmes d’éducation nutritionnelle notamment par la priorité donnée à l’allaitement maternel,
  • à adhérer à la structure de coordination du pays.

La coordination mettra à la disposition des associations des prémix contenant des complément Minéraux et Vitaminiques et de l’amylase pour l’enrichissement de la farine MISOLA®, ainsi que les sachets d’emballage MISOLA®.

Le respect de cette charte permet aux ateliers de fabrication de farine MISOLA® de bénéficier du réseau MISOLA®Le nom MISOLA® est une marque déposée (INPI n° 95596883 et OAPI n° 50954 pour 16 pays francophones d’Afrique de l’Ouest et du Centre (J.O Cameroun avril 2005)).

L’attribution de l’autorisation de fabrication Misola® ne devient effective qu’après l’aval du Conseil d’Administration de Misola®. La licence est accordée pour une durée de deux années renouvelable.

L’association MISOLA se réserve le droit de résilier l’adhésion de toute association qui ne respecte pas cette charte.

Fabrication des farines

annie-spratt-427340-unsplash

La fabrication de la farine MISOLA se fait dans des Unités de Production Artisanales (UPA). Chaque unité est autonome et la fabrication est sous la responsabilité d’une association féminine qui en assure la gestion. L’équipement en matériel de fabrication peut se trouver sur le marché local. De même, les locaux de l’unité sont en général fournis par la collectivité villageoise.

Vidéo sur la fabrication des farines

Le processus de fabrication de la farine MISOLA enrichie respecte plusieurs étapes :

Étape 1

Veiller à une hygiène parfaite des locaux et du matériel. Tout nos produits sont fabriqués dans les respects des normes d’hygiènes afin de garantir une utilisation optimale. L’hygiène des femmes fabricant la farine Misola® est aussi primordiale, c’est pourquoi nous veillons au respects des règles.

Étape 2

Une fois décortiquées, les céréales sont grillées, et réunies ensemble pour préparer le mélange destiné à la mouture.

Étape 3

Il est nécessaire de peser les ingrédients pour respecter la recette de notre farine. Puis, il faut procéder à la mouture des céréales. La farine récoltée sera alors mis à l’ensachage.

Étape 4

La mise en sachet de la farine se fait toujours en suivant les normes d’hygiène, indispensables dans le processus de fabrication.

Étape 5

Les sachets doivent être déposés dans un endroit protégé à l’abri de l’humidité, et des intempéries. Ils seront ensuite distribués et vendus aux populations.

Nos équipes

Misola est une association de loi 1901 dont les statuts ont été déposés en Sous-Préfecture de CALAIS le 31 janvier 1995 (Parution au journal officiel le 22 février 1995).

Le bureau actuel est ainsi composé :

Président : Georges LINOSSIER

Vice-Président : Fernand ROLET

Trésorier : Jean Paul DE JABRUN

Secrétaire : Jean-Pierre VERVAT

Communication: Pierre LECLER

Il existe actuellement 2 délégations régionales Misola en France :

Délégation Rhône Alpes : Délégué : Georges LINOSSIER
Délégations Normandie : Déléguée Mme Marie-Christine HERMENAULT

Par ailleurs, une première délégation étrangère a vu le jour à Bruxelles (Belgique).

L’Association sans but lucratif MISOLA BELGIUM a été créée officiellement le 1 er Septembre 2012. Les 3 membres fondateurs sont Marc Debunne (Président ), Claudine Dekais (Vice Présidente), Jean Pierre Derochette et une Secrétaire Michèle Debunne-Belot.

L’ASBL compte actuellement 35 membres en règle de cotisation.

MISOLA BELGIUM a été constituée sur la base des mêmes objectifs sociaux que l’ ONG française MISOLA et utilise les compétences techniques et scientifiques de cette dernière

Pour cette première année d’activité, MISOLA BELGIUM a reçu une aide financière de la Commune d’EVERE grâce à l’ appui de Mme l’Echevine Fatiha SAIDI pour un montant de 1500€ ainsi qu’une aide de la Commune d’ UCCLE de 900€ grâce à l’appui de l’Echevine Claudine VERSTRAETEN.

Ces montants ont été versés dans le cadre d’un projet au BENIN à LOKOSSA et plus particulièrement pour l’achat et l’entretien d’ une moto qui permet de transporter la farine dans les villages voisins. Des développements ultérieurs sont prévus notamment au Bénin.

Pour cette année, elle envisage de continuer notamment à venir en aide à des projets au Bénin par un ou plusieurs financements via des organismes comme « La Table ronde » et probablement « Rotary » et « Lions Club ».

Misola-France est une association dont les membres sont actuellement tous bénévoles.